Protection des eaux potables - Un exemple

Au cours des années 80, une teneur en nitrates de plus de 50 mg/l a été mesurée dans la zone de captage d'eau potable de la ville de Freising (Bavière). En 1994 ont débuté, avec les agriculteurs, les négociations sur des accords volontaires d'exploitation dans le bassin d'alimentation. Avec les représentants des agriculteurs, ECOZEPT a élaboré un concept de contrat et l'a mis en application.

Outre l'assistance au cours du contrat, on a également procédé à des essais de démonstration et des conseils collectifs. Ainsi, a-t-il été possible d'établir, entre autres, auprès de nombreux agriculteurs, une culture dérobée dans les champs de maïs comme mesure protectrice des eaux potables.

Aujourd'hui, plus de 80 % des terres agricoles du bassin d'alimentation sont sous contrat et exploitées de manière à protéger les eaux phréatiques. Depuis le début de la coopération volontaire, la teneur en nitrates a chuté de 33 % dans les puits. Freising fait ainsi partie des modèles de coopération les plus performants de Bavière.

Plus d’informations